top of page

Des glaçons dans l'apéro

Carnet polaire

Au début de l'été, j'ai eu la chance de partir tout au Nord du monde, au Spitzberg, animer un stage Carnet de Voyage pendant 10 jours sur un voilier d'expédition polaire : une expérience incroyable et extraordinaire que je vais essayer de vous raconter...!

photo © Nathanaël Vetter

Mais déjà... C'est où le Spitzberg ?


Le Spitzberg est à mi-chemin entre le Cap Nord (tout en haut de la Norvège) et le Pôle Nord, au niveau du Groenland, bien au-dessus de l'Islande, au-delà du cercle polaire arctique, à 78°N''. Sa capitale, Longyearbyen, est la plus septentrionale du monde.

Le Pourquoi du Comment, ou le hasard des rencontres C'est lors du festival Périples & Compagnie, à Mâcon, que j'ai rencontré pour la première fois Nathanël Vetter, photographe et guide polaire, qui tenait un stand à côté du mien pour proposer des voyages en voilier au Spitzberg avec l'agence 1786.travel.


Son expédition était compromise faute de participants ; alors je lui ai alors proposé de monter un stage Carnet de Voyage sur le bateau afin d'élargir le public... on a essayé de mettre ça en place, et ça a fonctionné : très vite les réservations ont afflué !


Nous étions donc 14 en tout : 10 passagers (dont moi), 1 guide (Matthieu Guebey, Nathanaël n'ayant finalement pas pu venir) et 3 marins (dont 1 cuisinier).


L' équipe, entièrement francophone : Mathilde, Claudia, Hélène, Marc, Matthieu (le guide), Caroline, Célia, Audrey, Emmanuelle et Roger (et le bateau Kamak, au fond de la baie) !


Un équipage au top du top : Jean (le second), Gabriel (le capitaine) et Minh (le cuisinier).


Vivre sur un bateau


Pour moi c'était une grande première, non seulement de partir si loin vers le Nord, mais aussi de vivre et naviguer plusieurs jours sur un bateau. J'avais bien l'habitude des apéros et des petits tours sur Majonk, la belle jonque chinoise dans le port de Sète, mais là c'était assez différent !


Le voilier avec lequel nous sommes partis s'appelle Kamak, ce qui signifie "camarade" en inuit. Un bien beau nom pour un bateau magnifique !


Nous étions logés en cabines de 2 à 3 personnes, et nous avions intérêt à bien nous entendre, car ce n'était pas grand ; je dois dire qu'on a eu de la chance, tout le monde était super ! Quatre passagers venaient de Suisse et avaient apporté des quantités phénoménales de chocolat et de Sapinette, notre guide (savoyard) s'était chargé du reblochon, et le cuisinier, vietnamien, nous a chouchoutés avec de délicieux plats du monde entier... C'était un bon groupe avec un bel esprit, beaucoup de fou-rires (merci Caroline), plein de beaux humains, et un équipage toujours aux petits soins.


Je n'avais juste pas prévu qu'un bateau, ça tangue ! Entre le roulis et le mal de mer (eh oui, c'était l'occasion de m'apercevoir que je n'allais pas y échapper), les conditions n'étaient pas les meilleures pour dessiner. Dans le carré, toutes nos pinceaux et pots d'eau valsaient à la moindre vague. Sans compter le froid, dès lors qu'on voulait sortir nos carnets sur le pont du bateau. Ce qui fait que j'ai dessiné la plupart du temps... allongée dans ma couchette !



Le soleil de minuit


En revanche, le soleil de minuit nous a permis de croquer à toute heure du jour et de la nuit sans avoir besoin d'allumer la lumière... Encore une grande découverte pour moi : je pensais que le soleil baissait quand même un peu la nuit, mais non : à 3 heures du matin, il fait encore grand soleil comme à 3 heures de l'après-midi. C'est vraiment impressionnant et plutôt déroutant. Et c'est particulièrement difficile de se motiver à aller se coucher quand il fait grand beau, et que le soleil vient caresser nos joues en pleine nuit...


L'itinéraire


Nous sommes donc partis de Longyearbyen en bateau pour remonter le long de la côté ouest du Spitzberg, vers le Nord. J'ai noté chaque jour notre trajet et les animaux observés... Mais est-ce que c'est lisible ?



On a donc vu, entre autres :

des baleines (rorqual)

des ours blancs (on en a vu 2, une maman et son petit !)

des renards polaires

des sternes arctiques (ces oiseaux protègent leurs oeufs en allant piquer le haut de la tête de ceux qui les importunent... d'où le traditionnel pompon des marins pour leur protéger le crâne !)

des phoques

des macareux

des morses (beaucoup, énormes, et toujours en tas)... d'ailleurs on s'est amusés à faire les morses devant les morses, suffisamment loin d'eux quand même pour ne pas nous faire écraser sous leur poids !



Des expéditions plutôt sportives

Chaque jour nous jetions l'ancre près des côtes pour aller explorer un peu les terres. Notre guide emmenait toujours un pistolet d'alerte et un fusil, c'est obligatoire à cause des ours ; heureusement il ne nous ont pas servi.


Il n'existe aucun chemin balisé ou tracé au Spitzberg. On ne se repère qu'avec les cartes, ensuite il faut voir sur place si "ça passe" ou pas. Parfois on avait franchement l'impression que ça ne passait pas !


Nous avons escaladé des montagnes, traversé des rivières et des glaciers, descendu, encordés, des pentes improbables... C'était sportif, parfois difficile... mais nous nous sommes serré les coudes et avons toujours fini par y arriver.


Des paysages à couper le souffle

Les moments les plus géniaux, c'était au mouillage sur le bateau, à contempler le paysage... des montagnes pointues, des icebergs d'un bleu rare, le calme et la sérénité...

Absolument personne autour, un air merveilleusement pur : j'ai eu plusieurs fois l'impression de vivre le Moment Parfait...et son pendant, aussi appelé le Svalbard Bug : l'envie irrésistible de rester là pour toujours et ne plus jamais en repartir...



Poursuivre l'aventure

Voici une petite page "pratique", si vous voulez aller au Spitzberg : le matos que j'ai emporté pour ces 2 semaines. C'est indicatif, mais ça peut aider ! Je serais aussi très heureuse de parler avec vous de vos éventuels projets dans le grand Nord.


Vous pourrez également feuilleter quelques pages de mon carnet de voyage au Spitzberg dans l'onglet "carnets" de mon site : http://www.mariebobin.net/carnets N'hésitez pas à le parcourir et à laisser un commentaire pour me dire s'il vous a plu !

Et pour voir le carnet en vrai ? Je garde comme un trésor précieux le carnet de voyage réalisé pendant cette expédition au Spitzberg ; en ce moment, il ne me quitte jamais ! Vous aurez donc l'occasion de le feuilleter si on se croise, ici ou là, lors de mes expos et tournées de concerts dessinés. Aussi, n'hésitez pas à venir me trouver à mon stand ou en fin de concert pour pouvoir le feuilleter en vrai ! Les prochains rendez-vous :


22-25/09 MONTPELLIER (34) Expo Sénégal + Concert Dessiné // What A trip Festival 26-30/09 MONTBRISON (42) Théâtre des Pénitents // Résidence artistique 01/10 VIF (38) Concert Dessiné // MJC 09/10 MÂCON (71) Concert Dessiné // Festival du Vin Nouveau et des Solidarités 21/10 FLAYAT (23) Concert Dessiné // Café de l'Espace 22/10 PENESTIN (56) Le Bateau-Livre 23/10 LOCMELAR (29) Concert Dessiné // Kerterre 24-29/10 PLÉRIN (22) Centre Culturel Le Cap // Résidence artistique 29/10 PLERIN (22) Concert Dessiné // Au Bord du Monde 02-03/11 DOL-DE-BRETAGNE (35) Concert Dessiné + ateliers // L'Odyssée ​04/11 BREST (29) Concert Dessiné // Le Pilier Rouge 05/11 GUILERS (29) Concert Dessiné // L'Agora 11-13/11 MÂCON (71) Expo "Carnet de Voyage au Sénégal" // Festival Périples & Cie ​15/11 SAOÛ (26) Concert Dessiné chez l'habitant​ 3-4/12 LYON (69) Concert Dessiné // Agend'Arts

10/12 LE VERNET STE MARGUERITE (63) Concert Dessiné

​15/12 ST GEORGES D'ESPERANCHE (38) Concert Dessiné // Collège de Péranche



> Vous voulez une dernière jolie histoire ? :-)


Je revenais juste de ce voyage au Spitzberg avec des étoiles plein les yeux, lorsque l'armateur du bateau, Jean Bouchet, a montré des photos de mon carnet de voyage à Sébastien Royer, un guide polaire de l'agence Terres Oubliées, qui s'apprêtait à partir sur Kamak. Sébastien l'a apprécié et m'a proposé illico d'organiser un autre stage Carnet de Voyage, en m'envoyant au Groenland l'été prochain.


Evidemment, que lui ai-je répondu ? Oh ouiiiiiiiiiiiiii !

Comme quoi tout est histoire de hasards, de bonnes ondes et de rencontres... Le prochain stage Carnet de Voyage dans le grand Nord, donc, aura lieu à Tiniteqilaaq, au Groenland, du 2 au 12 juillet 2023.


Vous pouvez cliquer sur l'image ci-dessous pour accéder au détail et aux inscriptions pour ce Au voyage qui s'annonce encore extraordinaire !

Au plaisir de vous revoir bientôt, ici ou là-haut...

N'hésitez pas à partager cet article et à me laisser un commentaire s'il vous a inspiré !

798 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout

4 commentaires


"Des étoiles plein les yeux!" en effet . On en a aussi le souffle coupé .Emile Kerjean.

J'aime

Paul Tréguer
Paul Tréguer
19 sept. 2022

Merci Marie pour ce merveilleux voyage!!!

Etes-vous montés jusqu'à Ny Alesund pour y retrouver les traces de Roald Amundsen et rencontrer des scientifiques de l'Institut Polaire Français Paul -Emile Victor?

Paul Tréguer

J'aime
En réponse à

Bonjour Paul,

On l'a vu de loin, mais on ne s'y est pas arrêtés...

J'aime

Elisabeth Lamour
Elisabeth Lamour
19 sept. 2022

Super, on s'y croirait ! Allez, je remets une petite laine…

J'aime
bottom of page